Les Éditions MÉLOPIE connaissent bien les pédagogies alternatives et les recherches récentes en neurosciences. Les méthodes que nous avons créées s’inspirent de nombreux principes que l’on retrouve dans ces pédagogies. Découvrez plus en détails les techniques d’apprentissage inspirées des principes de Montessori, de Kodaly, de Steiner et bien d’autres que vous trouverez dans les méthodes et les cours Mélopie.

musique montessori

 

Musique Montessori

L’éveil musical d’après la pédagogie Montessori

Nous avons tendance à l’oublier mais la pédagogie Montessori c’est bien plus qu’un matériel, c’est une philosophie de vie. Apprendre la musique et apprendre de façon générale selon les principes Montessori c’est passer par l’autonomie, par le sensoriel et le kinesthésique (c’est à dire le mouvement).

 

« Apprends-moi à faire seul ».

Maria MONTESSORI

 

Des apprentissages concrets

Pour l’apprentissage de la lecture, Maria Montessori propose de commencer par des mots simples, des phrases courtes qui ont un sens. Au lieu d’apprendre des syllabes « ba », « pi », « so » qui n’ont aucun sens, l’enfant commence tout de suite par apprendre des mots qui existent et sont utiles « as », « os », « car », « cor ». Les apprentissages sont progressifs, on introduit les lettres, les sons les uns après les autres et ces sons entre eux forment des mots. Avec Mélopie nous introduisons les notes les unes après les autres et ces notes forment de vraies mélodies.

Mélopie propose le même fonctionnement pour l’apprentissage de la musique. Au lieu d’apprendre une suite de notes sans signification pour l’enfant, il va apprendre à jouer des chansons. Ces chansons il les entend tout d’abord au sein d’un conte musical, ensuite il apprend à les chanter en paroles, en notes et en rythmes. Finalement, une fois devant le piano, même composée de 2 notes seulement et de 2 rythmes, cette chanson a un sens pour l’enfant.

 

La musique est une mathématique sonore, la mathématique est une musique silencieuse.

Edouard HERRIOT

 

Jeux à imprimer

Tapis de jeux de musique

29.99 TTC

Méthodes de piano

Méthode piano enfant N°1

79.00 TTC

Méthodes de piano

Tuto Piano N°1

19.00 TTC

 

L’autonomie

Comment être autonome en musique ? Comment se corriger soi-même ? En travaillant son oreille bien sûr et en sachant s’en servir. C’est pour cela qu’avec la méthode Mélopie, les enfants n’apprennent à jouer au piano QUE des chansons qu’ils ont d’abord appris à chanter en paroles, en notes et en rythmes. S’il se trompe en jouant du piano il s’en rendra tout de suite compte sans que personne n’ait besoin de le lui dire. Et d’oreille il sera capable de se corriger et de trouver la bonne note.

Le piano est un instrument fantastique pour travailler l’oreille, peut-être le plus facile d’utilisation et le plus à la portée des enfants, plus encore que les percussions.

 

La séparation et la progression des difficultés

Maria Montessori propose les apprentissages sur des plateaux où les difficultés sont séparées et progressives. D’abord un enfant apprend à manipuler des gros objets avec ses mains, puis des petits, puis des gros avec une pince, puis des petits et ainsi de suite. Avec Mélopie c’est pareil, les enfants découvrent une seule notion de solfège à la fois qu’ils retrouvent sur leur partition à laquelle se rajoutera l’apprentissage d’une nouvelle notion au cahier suivant.

 

La manipulation

Avec Mélopie les notes de musique s’attrapent et se manipulent. On apprend à les replacer correctement sur le tapis portée ou sur le tapis piano. Ainsi une notion aussi abstraite que le solfège devient palpable et à la portée des tout petits.

 

tapis portée

 

Kodaly

Moins connue que la pédagogie de Maria Montessori, celle de Zoltan Kodaly la rejoint et est aussi intéressante. Sa philosophie est belle et correspond parfaitement à celle des Éditions Mélopie : La musique devrait être apprise et accessible à tous et ce dès le plus jeune âge, elle est aussi importante que le langage et les mathématiques. Elle aussi propose d’apprendre en utilisant la mémoire kinesthésique et le chant. Nous avons vu précédemment que le chant était au centre des méthode Mélopie. Parlons à présent de façon détaillée de la mémoire kinesthésique.

 Mémoire kinesthésique

La mémoire kinesthésique est celle qui fait appel au mouvement. Avec les méthodes Mélopie les enfants apprennent de cette façon. Un geste est associé à chaque rythme et à chaque note. Ce geste permet de se rappeler la durée du rythme ou l’emplacement de la note sur la portée. Pour le Do on met le doigt devant la bouche pour représenter le crayon du vieux Monsieur DO, la petite barre horizontale. Pour le Ré on se tapote la tête car Petit RÉ est maladroit et  se cogne à la ligne du bas. Pour Mi on mime une bouche qui s’ouvre car Mademoiselle MI grignote la ligne du bas de la portée, elle se trouve dessus. Et ainsi de suite.

 

« Qu’est-ce que la danse sinon du théâtre fabriqué à partir d’une musique »

Michel CONTE

 

Syllabes rythmiques

Pour l’apprentissage des rythmes Kodaly passe par la parole. Il propose d’associer chaque rythme à une syllabe : la noire = ta, la croche = ti, etc. Mélopie utilise le même principe qu’elle a approfondit. Chaque rythme est appelé d’une façon qui induit le nombre de temps qui lui correspond : noire (1 syllabe = 1 temps), blan-che (2 syllabes = 2 temps), ron-de-lon-gue (4 syllabes = 4 temps) et ainsi de suite. L’approche est la même, les moyens mnémotechniques sont légèrement différents.

Steiner – Waldorf

Apprendre la musique en tant qu’art

Dans les écoles Steiner la connaissance de l’art est mise en avant. Bien avant d’apprendre à pratiquer la musique, les enfants vont l’écouter, la sentir et s’en imprégner. C’est ce que propose aussi Mélopie avec ses contes musicaux magnifiquement illustrés à la main et racontés aux sons des plus célèbres musiques classiques. Mélopie est l’une des rares méthodes de musique (la seule ?) à combiner l’apprentissage du piano, du solfège ET de la culture musicale souvent oubliée et pourtant si importante.

Musique et émotions

Avec les contes musicaux de Mélopie les enfants découvrent les instruments, les compositeurs, les oeuvres mais aussi les sentiments. Ils entendent qu’une musique joyeuse (le Carnaval des animaux) n’est pas la même qu’une musique triste (Roméo et Juliette) ou qu’une autre inquiétante (Barbe Bleue).

 

« La musique est la langue des émotions »

Emmanuel KANT

 

conte musical

 

Autres pédagogies alternatives

Suzuki

Suzuki est une méthode connue pour l’apprentissage des instruments à cordes frottées. Tout comme Mélopie elle encourage l’apprentissage de la musique dès le plus jeune âge. Les cours sont donnés en groupes et les parents sont invités à y participer. Effectivement, en tant que parent, montrer de l’intérêt pour les apprentissages de nos enfants est stimulant pour eux. C’est dans cette optique que les méthodes Mélopie sont faites de 24 cahiers à ramener progressivement à la maison après chaque cours ou bien à découvrir petit à petit à la maison. Ainsi les parents peuvent mieux suivre les contenus des cours et les découvertes de leurs petits. S’impliquer devient un jeu d’enfant.

 

Technique de mémorisation

Il existe de nombreuses méthodes ancestrales aidant à retenir toutes sortes d’informations. Ce sont des techniques mentales pour aider à la mémorisation. Mélopie utilise justement ces techniques. Tout ce qui est appris est justifié par des histoires mnémotechniques amusantes, puis ancré plus encore dans la mémoire par la pratique de jeux de sociétés musicaux. L’emplacement des notes de musique sur la portée en clef de sol, en clef de fa, sur le piano, la durée des rythmes, le repérage des touches sur le piano, tout est expliqué par une histoire amusante. Loto des notes, course de rythmes, domino piano ou encore un mémory des instruments de musique, tout fait également l’objet de jeu de mémorisation et de révision.

 

Les méthodes Mélopie ne sont pas figées. Nous continuons à en améliorer le contenu régulièrement afin qu’elles soient le plus possible adaptées aux besoins des enfants. Notre objectif n’est pas de faire de votre enfant un prodige comme Mozart, c’est simplement de faire naître la passion de la musique en lui. Je finirais donc cet article sur une dernière citation.

 

« La musique embellit les lieux où on l’entend »

Julien Green

 

3 Commentaires sur “Musique Montessori, Steiner, Kodaly, pédagogies alternatives

  1. Prévost says:

    En effet mélopie combine chacune de ces méthodes de manière simple et ludique pour que nos enfants grandissent à travers la musique sous toutes ses formes et se développent de façon intuitive au rythme de chacun !

  2. DECOURS Thierry says:

    La devise de Maria Montessori, « apprends-moi à faire seul », aurait pu être celle de Mélopie. L’enfant fait son chemin, accompagné de la pie qui volète de branche en branche autour de lui avec bienveillance. Derrière ce prodige cent fois répété, le professeur lui, se fait tout petit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

NEWSLETTER

Je m'abonne
close-link